Depuis 1890, un bon début


Depuis l’activité initiale de réparation et d’entretien de machines pour l’industrie textile, l’entreprise s’est
immédiatement orientée vers la construction de machines-outils

Étapes importantes

1890

Le début: des applications pionnières orientées vers la déformation de la tôle

1906

Médaille d'or pour la technologie (Salon international de Milan)

1934

Réalisation de la première machine d'essais des matériaux (entrée sur le marché d'essais de qualité)

1972

Réalisation de la première machine à redresser automatique au monde

1976

Obtention du brevet européen dédié aux économies d'énergie

1991

Machine étalon de force à poids mort de 1 MN pour l’étalonnage des capteurs de force (étalon primaire du pays)

2008

Redresseuses pour les charges lourdes (la plus grande machine à redresser au monde – 2000 tonnes)

2009

Développement intensif de solutions et dispositifs laser et optiques dédiés à la mesure dans le processus de redressage (à l’intérieur du trou, engrenage) ainsi que du laser speckle pour les essais des matériaux

2012

Technologie Energy Save (concept unique) - économies d'énergie jusqu'à 48%

125ème anniversaire et témoignages

Savoir qui nous a précédé nous aide à comprendre qui nous sommes et où nous allons, cela nous aide à rêver et à voir l’avenir: histoires d’hommes, d’idées, de projets, de machines fabriquées. Aujourd'hui, comme toujours, je ressens le devoir moral de gratitude envers ceux qui, avec passion, dévouement et sérieux, ont contribué à ce que nous sommes aujourd'hui et à eux vont idéalement mes remerciements!                                                       
                                                                                                                                               Luigi Galdabini

“En 1972, j'ai collaboré avec l'équipe électronique qui a donné naissance à la première automatisation pour machines à redresser en Europe… et ça en dit long!” 
Antonio Steccanella

Né en 1929 et engagé en 1943, il a travaillé dans Galdabini pendant 67 ans.“J'ai travaillé dans une entreprise mythique ...” 
Luigi Usleghi 

Musée

Le travail dévoué de générations d'hommes visait physiquement à donner une forme définitive aux barres, assiettes, pièces forgées et coulées,
c’est tout, le cœur qui bat qui traduit les idées en machines finies et fonctionnelles